Le mot de Corrie - Matinée-rencontre du 2017-01-15

Dans cette première capsule de 2017, Corrie nous dresse un compte rendu de la conférence de Guy Lafontaine présentée le 15 janvier dernier à la Plaza Antique et dont le titre était : « Autrement en photographie ».


 

Corrie Heeremans

Le mot de Corrie

Montréal, le  dimanche 15 janvier 2017.
Par Corrie Heeremans, photos de Gaston Chouinard. 

« Autrement en photographie » avec Guy Lafontaine
 
Une autre belle matinée hors du commun !
J’adore ce genre de surprise…

M. Lafontaine nous a amenés ailleurs avec cette conférence retraçant l’histoire d’une exposition et de l’édition d’un livre. Avec la complicité de huit autres artistes photographes, - qui se sont un peu arrêtés dans l’évolution rapide des appareils-photo et qui produisent des images en dehors de la normalité actuelle du processus 100% numérique - il a monté une exposition qui se démarque par son originalité et sa grandeur.

8 photographes, 8 styles… donc 8 blocs de présentation…
La création d’une dynamique visuelle tout à fait magique !
Nous avons pu l’apprécier par les images présentées à l’écran. Fabuleux !
Et, pourquoi ne pas éditer un livre pour la pérennité de l’œuvre ?

Voilà que M. Lafontaine s’associe à Robert Hébert, éditeur spécialisé en livre-photo…
Que c’est beau ainsi rassemblé ! D’aucuns y vont de leur style propre et utilisent des procédés et équipements presqu’oubliés en même temps que d’autres, comme Michel Bérard, suivent le rythme actuel mais en faisant des tirages Noir et Blanc traditionnels en format carré... Impact visuel assuré. Parmi eux, Guy Glorieux qui fait des sténopés argentiques et numériques ; il a par exemple fait des impressions immenses en utilisant une chambre d’hôtel comme boîte photographique… François Hamelin, grands formats Hasselblad, René Bolduc, collodion humide ; Ginette Clément utilisant le procédé Lumen (trop long à décrire ici, mais la magie opère sur papier photo argentique exposé au soleil sur lequel s’éparpillent herbes et fleurs) Wow ! Et, Guy Lafontaine qui possède le désir de mémoire des lieux marquants. Ici la Dominion Bridge, là les Ateliers Angus… Des images pour les générations futures. Merci mille fois.
N’est-ce-pas la raison d’être de la photographie : Laisser des traces ?
 
Nous étions une centaine à boire les paroles de M. Lafontaine et de certains artistes présents dans la salle ; les images étaient aussi d’un grand intérêt. Parmi nous se trouvaient quelques-uns des commanditaires de la Société : François Desrosiers de Lozeau, Serge Froment de Photographie Tous Azimuts et Gérard Rousseau de Candiac Toyota.
 
__________________________________________________________________________ 
 
 DSC 7523
 
 DSC 7530 
 __________________________________________________________________________
 
 
       Guy Lafontaine
                                                 Guy Lafontaine
Bio
 
Né à Trois-Rivières en 1958, Guy Lafontaine est un photographe autodidacte associé à la photographie documentaire au Québec. Depuis plus de 25 ans, et en marge de son activité professionnelle en génie mécanique, il explore le milieu urbain ; l’architecture, les sites industriels et la transformation des quartiers.

Son approche rigoureuse privilégie la photographie monochrome et les compositions bien structurées, sans artifice.

Il s’intéresse à la photographie depuis l’adolescence. Sa passion pour le médium photographique l’amène à approfondir ses connaissances et à pousser plus loin son exploration visuelle. « C’est par mes lectures, l’expérimentation et la pratique que j’ai acquis la maîtrise de cet art complexe. Je me donne comme mission de garder une trace de certains lieux en transformation ou au seuil de la disparition. Des lieux de type industriel et/ou hors-norme sont ce que je recherche particulièrement. »

Photo de Guy Lafontaine No1a

 
__________________________________________________________________________
 
 
Exposition à la Galerie Antique et tirages
 
Le club photo Impression - http://www.clubphotoimpression.org/ - expose 20 photos à la Galerie de la Plaza Antique.
Le "Coup de cœur" de cette exposition ?
 
1.  Le "Coup de coeur" est revenu à Danièle Rocheleau pour sa photo « Sous angle rouge ». Un prix de 50$ lui sera remis par
     Gaston Chouinard. (un incident sur place a retardé la compilation des votes) ;
2.  Mme Jeanne-d’Arc Maillhot, choisie par tirage au sort parmi les participants au vote, a reçu, elle aussi, un prix de 50$ ;
3.  Le prix de présence de 50$ s'est vu décerné à M. Michel Gagnon.
 
Félicitations aux gagnants !
 
 __________________________________________________________________________
 
 
 Les gagnants 
 
DSC 7543
                                            De gauche à droite : Jeanne-d’Arc Maillhot - Prix de participation au vote
                                                                            Michel Gagnon - Prix de présence
                                           Absente de la photo : Danièle Rocheleau - Gagnante de la photo « Coup de cœur »
 
 
Coup de coeur 2017 01 15

                                                                         Photo « Coup de cœur » de Danièle Rocheleau

 

 
En terminant, nous vous donnons rendez-vous le 19 février 2017 toujours à 8h30 pour « Une chance sur un million : Comment photographier l'impossible » une conférence de M. Gabriel Rancourt.
Voici le lien où vous trouverez toutes les infos relatives à cette conférence : 
 
P.S. : N’oubliez pas qu’il est maintenant possible de payer en ligne.
Finies les files d’attente…
 
 

 

underground-films.cc