Le mot de Corrie - Mathieu Dupuis et son aventure avec le NG

Dans cette capsule, Corrie nous dresse un compte rendu de la conférence de Mathieu,  présentée le 18 novembre dernier à la Plaza Antique et dont le titre était : « Une aventure au Québec avec National Geographic ». . 


Corrie Heeremans

Le mot de Corrie 

Montréal, le  dimanche 18 novembre 2018
Par Corrie Heeremans, photos de Gaston Chouinard. 

« Québec, une terre aux beautés insoupçonnées. »

Mathieu Dupuis

Nous avons eu le bonheur d’entendre Mathieu Dupuis nous parler de son travail photographique avec National Geographic... D’ailleurs, il est le seul québécois à avoir un lien avec NG.  Voilà donc un double privilège que de l’avoir sous les yeux. De cette collaboration avec le NG est né un magnifique livre avec des photos saisissantes de notre magnifique pays, le Québec.

L’écriture du livre est aussi de son cru et il l’a fait avec les mots justes, les mêmes mots justes qu’il prend pour nous en parler.  L’éditeur tenait à faire le choix de la page couverture de ce livre – un privilège pour l’éditeur. Mathieu a donc présenté une mosaïque de 250 photos. Leur choix a été judicieux.  Cette image représente toute la grandeur d’ici.

Mathieu a découvert un pays proche des pays scandinaves. Ici, il y a notre Norvège, notre Islande. Les zones habitables occupent le tiers du territoire...  Le Grand Nord, le Nunavut, le Cap Hope, les Îles Mingan, les Îles-de-la-Madeleine, Anticosti, la Baie d’Hudson, la vallée de la Jacques-Cartier, la banquise.... par tous ces lieux, il est passé et il y a une image de chacun de ces lieux parfois inaccessibles pour le prouver... des paysages à couper le souffle mais aussi des visages, des moments, des scènes de la vie quotidienne.

Afin d’être aux premières loges à tout moment, il voyage dans son camion, son campeur – il n’a pas beaucoup collaboré à l’économie hôtelière à cette période. Il peut ainsi saisir le magnifique coucher ou lever de soleil, l’aurore boréale, le brouillard qui enveloppe une scène déjà belle... et même de rapidement sortir en pyjamas pour capter un moment autrement insaisissable....

Il aimait aussi se rendre le plus loin possible où personne n’était encore allé se disant que s’il ne voyait pas un coup de 12 dans une pancarte, il n’était pas encore assez loin.  Il a eu un malin plaisir à aller à la rencontre des premières nations, de témoigner de la pêche au filet et de la chasse au béluga... Afin de raconter l’histoire avec une perspective graphique, il s’est procuré un drone et les images sont presqu’irréelles tellement la vue est belle. Il a aussi photographié du haut des airs et ce fut un autre défi mais qui lui a permis de revisiter des sites populaires comme le mont Chaudron, la vallée de la Jacques-Cartier et autres lieux et de voir des aurores boréales qui frôlent l’avion.  Wowe!

Et, l’exotisme à l’état pur, partir sur la banquise, une expérience traumatisante mais ô combien enrichissante.  Tu pars et tu ne saispas quand tu reviens... 250 km où il a vu l’ours polaire, le phoque, le béluga... et Adabi, un inuit dans un habitait naturel où il est heureux car ce n’est que là qu’il puisse voir aussi loin.

Enfin tout au long de ce parcours, vivre des moments très riches avec les cris, manger de la nourriture si grasse mais goûteuse, vivre des saisons marginales, entendre le souffle des baleines dans le brouillard, faire la pêche aux oursins avec une « moppe » et rencontrer Hervé, la mascotte (un chevreuil) de Port Meunier à Anticosti.

Tout ça rend un homme heureux! 

Nous nous sommes nourris de tableaux magnifiques et d’une langue fine et articulée.

Merci Mathieu Dupuis d’être là !

À propos de...

Photographe passionné, il participe depuis plus de 18 ans à de nombreuses campagnes promotionnelles, projets commerciaux et expositions principalement au Canada, aux États-Unis et en Europe. Auteur et collaborateur à plus de 30 livres, dont plusieurs best-sellers, le Québec demeure au centre de sa démarche professionnelle. Son association avec NGa débuté en septembre 2010 lors d’un essai photographique sur 30 villes nord-américaines.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Exposition à la Galerie Gaston Chouinard

Le  Club photo de Repentigny expose 24 photographies jusqu’au 20 janvier 2019.

Les participants ont voté et choisi comme leur coup de cœur la photo de Pierre Vachon. Un billet de 50$ lui a été remis par M. Gaston Chouinard de la part de la SPPQ

Les autres gagnants de la journée: 
Prix de participation au vote: Suzanne Monast (Un billet de 50$ offert par la SPPQ)
Prix de présence: un billet de 50$ a été offert.

Prochaine matinée : 20 janvier 2018 Évènement SONY avec Laurent Lucuix
« Comment améliorer ses photos de paysage et de voyage »

Venez en grand nombre

 


 

NationalGeographic

 

P 20181118 102418 Snapseed